jeudi 21 mars 2019

Featured

Le Nobel accordé au quartet tunisien récompense la victoire de la société civile pour implanter la démocratie dans le pays. Mais il ne faut pas en déduire que la Tunisie est sortie d’affaire. Le chantier de la reconstruction économique et sociale est immense.

En savoir plus sur lesechos.fr

Elyès Jouini a été nommé membre du High Level Advisory Group le commissaire européen à la Recherche, Science et innovation.

L’excellence académique et la multidisciplinarité de Dauphine au service de la finance.
La House of Finance, nouveau pôle finance de l’université Paris-Dauphine, a été lancée le mercredi 21 janvier 2015, en présence de Jean Tirole, Prix Nobel d’économie 2014, qui a donné une conférence inaugurale sur « L’investissement socialement responsable et l’éthique des marchés », suivie par une table-ronde ouverte par Denis Kessler, sur le thème « Finance de long terme, finance durable ». L’après-midi s’est poursuivi avec la présentation de la House of Finance par son directeur, Elyès Jouini, vice-président de l’université. La projection du film « Confessions d’un banquier » a clôturé la manifestation, en présence de l’acteur principal du film qui a animé un débat intéressant avec le public.

La House of Finance constitue une véritable force de frappe dans le domaine de la recherche et de la formation : ce pôle regroupe plus de 110 enseignants-chercheurs répartis dans les six centres de recherche dauphinois, plus de 400 intervenants extérieurs, praticiens et professeurs associés, environ 1500 étudiants dans les 32 parcours spécialisés offerts chaque année au niveau master, en formation initiale et continue.

La principale caractéristique de la House of Finance est son approche et son analyse pluridisciplinaires des problématiques financières, du droit aux mathématiques, de l’économie à la sociologie, de la gestion à l’informatique.

Cette mobilisation par delà les frontières disciplinaires répond à la complexité et à l’importance croissantes des questions financières qui impactent les choix individuels, les stratégies collectives, les équilibres macro-économiques, la répartition de la richesse et la justice sociale et sont au cœur de la prise en charge des transitions démographiques. En effet, des questions telles que celles relatives au vieillissement et à la dépendance,  la régulation et les politiques publiques, l’impact des nouveaux instruments financiers sur le fonctionnement des marchés et leur stabilité, … exigent une approche mobilisant des disciplines et des méthodologies multiples au service d’une compréhension globale.

Avec l’attentat de Sousse, la bête immonde du terrorisme a de nouveau frappé notre pays. En visant des touristes, c’est notre économie -déjà bien mal en point– qui est visée. Les objectifs sont clairs : mettre le pays à genoux, ébranler une démocratie balbutiante et imposer par la violence un modèle rétrograde et passéiste…